Colloque international à l’UQO les 8 et 9 octobre prochain: Redéfinition de la gouvernance territoriale autochtone en Équateur

La chaire de recherche canadienne sur la gouvernance autochtone du territoire accueillera le colloque internationale « Redéfinition de la gouvernance territoriale autochtone en Équateur » mercredi le 8 prochain a compté de 13h dans la cours intérieur de l’UQO. Le colloque se poursuivra dans l’après-midi et la journée suivante avec les présentations des travaux d’une quinzaines de chercheurs internationaux. Enssemble, ils tenteront de développer une réflexion sur la transformation de la gouvernance autochtone en Équateur et de réfléchir ensemble aux facteurs favorisant ou limitant les nouveaux modèles de gouvernance territoriale.

Programme du Colloque international – 8 et 9 Octobre 2014

Helga E. Bories Sawala, lauréate de la bourse John G. Diefenbaker 2014, séjournera à l’UQO et collaborera avec la Chaire dès l’automne

Nous sommes heureux d’accueillir à la Chaire la Lauréate 2014 de la bourse John G. Diefenbaker. La chercheure Helga E. Bories-Sawala collaborera avec le titulaire de la Chaire pour étudier la place des peuples autochtones au sein des institutions de la mémoire. Les fruits de cette collaboration permettrons d’offrir un point de vue international qui sera utile aux enseignants, aux étudiants et aux chercheurs de la Chaire, du Québec, du Canada et de l’Allemagne.

Reconnue à l’échelle internationale pour ses recherches novatrices sur la mémoire et les façons dont elle contribue à façonner l’identité. Mme Bories-Sawala est la fondatrice et la codirectrice de l’Institut brêmois d’études canadiennes et québécoises à l’Université de Brême, qui a récemment été classée parmi les dix meilleures institutions de l’Allemagne pour l’excellence de son champ de recherche.

Forte de son expérience à titre d’enseignante au secondaire et d’auteure de deux manuels scolaires d’histoire et en collaboration avec le Titulaire Thibault Martin, Mme Bories-Sawala fera des recherches sur la place allouée dans l’enseignement de l’histoire au Québec tant en ce qui concerne l’aspect quantitatif (programmes, horaires, manuels scolaires) que qualitatif (comment les peuples autochtones et leur contribution à l’histoire sont décrits dans le programme d’enseignement provincial et des bandes autochtones). Ses travaux tiendront également compte de certaines des perceptions du « nous » et du « eux » qui prennent forme avant même que l’enseignement officiel ne débute, et évalueront l’impact du contenu du cours en interrogeant des élèves et d’anciens élèves.

Deux midi-conférence au Café Tonik en Novembre!

En collaboration avec l’amicale autochtone, deux membres de la chaire présenteront leurs travaux dans le cadre de deux midis-conférences:

Midi-conférences-BRIEG ET CYNTHIA

L’ÉCOTOURISME AU CHIAPAS (MEXIQUE) : UNE PROPOSITION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POUR LES COMMUNAUTÉS RURALES ET LES PEUPLES AUTOCHTONES

JEUDI LE 21 NOVEMBRE 2013

11H30 À 12H30 au Café Bar Tonik

Avec Cynthia Lopez,

Étudiante de l’UQO au post-doctorat.

VITALITÉ CULTURELLE
ET IMAGINATION SOCIOLOGIQUE : L’HÉRITAGE DES PENSIONNATS INDIENS

MARDI LE 26 NOVEMBRE 2013
11H30 À 12H30
au Café Bar Tonik

Avec Brieg Capitaine,

Professeur à l’Université d’Ottawa en Sociologie et Anthropologie

 

Roxanne Dupont et Jessyca Champagne à la une du magazine découverte de l’ACFAS.

Les communications de Jessyca Champagne et de Roxanne Dupont, toutes deux étudiantes à la maîtrise en sciences sociales du développement territorial et membres de la Chaire de recherche du Canada sur la gouvernance autochtone du territoire, ont retenu l’attention du journaliste Alexandre Guertin-Pasquier de la revue Découvrir. Le magazine de l’ACFAS a consacré un excellent article à propos de leurs travaux.

La communication de Jessyca Champagne portait sur les répercussions sociales des projets industriels (foresterie, exploitation des sables bitumineux, construction d’oléoducs) sur la communauté autochtone de Drift Pile en Alberta. La recherche de Jessyca Champagne s’appuie sur l’analyse d’histoires de vie d’Aînés de la communauté qu’elle a collectées au court d’un long terrain de recherche. La communication de Roxane Dupont, intitulée : « Une image vaut mille mots » s’intéressait à représentation que les jeunes autochtones ont des impacts des industries minière et forestière sur leur territoire. Roxanne Dupont a présenté les résultats préliminaires de son projet de maîtrise qui l’a conduit à analyser près de 500 courts métrages produits par des jeunes Autochtones issus de différentes communautés de la province.

Ces communications ont été présentées dans le cadre du colloque 466 « Les répercussions du redéploiement des activités extractives sur la relation des Autochtones au territoire », organisé par Gonzalo Bustamente de la Chaire de recherche du Canada sur la gouvernance autochtone du territoire dont Thibault Martin est titulaire. Ce colloque a reçu une attention particulière des médias : France Inter (la radio publique française) lui a consacré une émission d’une heure, Radio Canada international a diffusé sur ses ondes un reportage qui lui était dédié; Découvrir-Le magazine de l’ACFAS lui a consacré un article substantiel, plusieurs autres médias y ont aussi fait écho. Une centaine de personnes ont participé à ce colloque, et huit étudiants de la Chaire de recherche du Canada sur la gouvernance autochtone du territoire ont présenté des communications à l’ACFAS (Julie Bibaud; Gonzalo Bustamente; Brieg Capitaine; Jessyca Champagne; Roxanne Dupont; Zoé Dontigny-Charrette; Jaîka Minel; Otilia, Puigros).

Bravo à toutes et à tous.

 

De retour de la guerre Femmes, Autochtones et minorités ethniques : regards croisés

La chaire organise le 7 mai prochain un colloque intitulé « De retour de la guerre Femmes, Autochtones et minorités ethniques : regards croisés » qui aura lieu dans le cadre du congrès de l’ACFAS 2013 tenu à Québec.

Sous la direction de Brieg Capitaine et Thibault Martin, ce colloque portera sur le retour à la vie civile de groupes minoritaires au sein de l’armée (femmes, Autochtones et minorités ethniques) des points de vue historique et contemporain. Nous vous invitons à consulter le programme de l’événement pour de plus amples renseignements.